[FOCUS SUR …] JULIEN BENNETEAU, LES ADIEUX AU CIRCUIT ATP

©facebook.com/ClaireElisePortraitsetDessins/

©facebook.com/ClaireElisePortraitsetDessins/

Après une carrière plus qu’honorable, notamment en double, Julien Benneteau a fait ses adieux au circuit ATP juste après son élimination au 2e tour de l’US Open. L’occasion de revenir sur une carrière bien remplie.

xxxxxxxxxxx
SON PARCOURS

xxxxxxxxxx

© lefigaro.fr

© lefigaro.fr

Né le 20 décembre 1981 à Bourg-en-Bresse, Julien Benneteau fait ses premiers pas sur un cours de tennis 4 ans plus tard. A l’âge de 13 ans, il rencontre celui qui deviendra son partenaire et ami, Nicolas Mahut, alors qu’ils sont tous les deux étudiants au Tennis Etudes de Poitiers. A l’INSEP, les deux Français commencent à jouer ensemble en double. Quelques années plus tard, ils remportent ensemble le tournoi junior de l’US Open, puis l’Orange Bowl, et sont ainsi sacrés champions du monde. Devenu pro en 2000, « Bennet’ » continue de mettre l’accent sur cette carrière de double, d’autant plus qu’il possède de meilleures capacités pour le double que pour le simple. Il a atteint à deux reprises la demi-finale d’un Grand Chelem, toujours aux côtés de Nicolas Mahut, a joué la finale de Wimbledon en 2016 aux côtés d’Edouard Roger-Vasselin et a également remporté l’édition 2014 de Roland-Garros avec ce dernier. Il a aussi joué quatre finales de Masters 1000 avec divers partenaires et en a remporté deux, à Shanghai avec Jo-Wilfried Tsonga et à Monte-Carlo avec Nenad Zimonjic. En simple, on retient notamment son quart de finale à Roland-Garros en 2006 et sa demi-finale à Bercy la saison dernière, après avoir éliminé deux tops 10, David Goffin et Marin Cilic.

xxxxxxxx
SON PREMIER TITRE

xxxxxxx
S’il n’a jamais remporté de titre en simple, Benneteau a toutefois soulevé un trophée de double à 12 reprises. Son premier tournoi, c’est à l’Open de Moselle 2003 qu’il le remporte, associé évidement à Nicolas Mahut. En finale à Metz, les deux partenaires de toujours l’emportent sur une autre paire française composée de Michaël Llodra et de Fabrice Santoro. Ils s’imposent en deux sets 7-6[2] 6-3. Un premier titre très significatif pour les deux amis, puisqu’il s’agit pour tous les deux de leur première victoire sur le circuit ATP.

xxxxxxx
SA PLUS GROSSE PERF’ INDIVIDUELLE…

xxxxxxx
Benneteau ne se limite cependant pas au double pour réaliser des coups d’éclat. En 2009, le Français est 49e mondial et obtient une wild-card pour participer au Masters 1000 de Bercy. Après un premier tour assez difficile, Benneteau se retrouve face à Roger Federer, numéro 1 mondial. Au premier abord, c’est un match qui semble assez déséquilibré et le Français le sait, pourtant il annonce en conférence de presse qu’il est bien décidé à se battre jusqu’au bout et à saisir sa chance. Il se retrouve en difficulté dans le premier set, qu’il perd 6-3. Puis, porté par un public flamboyant et le courage qu’on lui connaît, il revient à un set partout, arrachant la deuxième manche au tie-break. Il remporte finalement le match après 1h55 de jeu, alors qu’il n’avait jamais remporté le moindre set contre Federer jusque-là. « C’est l’un des matches les plus aboutis, les plus complets de ma carrière » déclare-t-il juste après sa victoire (© lemonde.fr). Dans une ambiance survoltée, le Français signe bel et bien l’une de ses plus grosses performances, et il salue d’ailleurs le public pour son soutien : « Autant de ferveur, je ne savais pas que c’était possible. »

xxxxxxx
ET COLLECTIVE

xxxxxxxx

© buzzles.org

© buzzles.org

Au début de la saison 2014, Julien Benneteau et Edouard Roger-Vasselin décident de s’associer dans le but de se qualifier pour les Masters de fin d’année. Une association plus que fructueuse puisque les deux Français jouent un quart de finale à Wimbledon ainsi que deux quarts, une demi-finale et une finale en Masters 1000. Mais leur plus belle réussite, cette année-là, c’est évidemment leur victoire à Roland-Garros. Après avoir éliminé Llodra et Mahut en huitième, Gonzalez et Monaco en quart et Golubev et Groth en demi, les Français s’imposent en finale face à Marcel Granollers et Marc Lopez (6-3 7-6[1]). C’est la première fois, depuis 1984 et la victoire de Yannick Noah et Henri Leconte, que deux joueurs français remportent le titre Porte d’Auteuil. Une victoire d’autant plus importante qu’il s’agit, pour Benneteau comme pour Roger-Vasselin, de leur unique victoire en Grand Chelem. Quelques mois plus tard, les deux hommes se qualifient pour les Masters de Londres, concluant leur saison en beauté.

xxxxxxx
SON MEILLEUR CLASSEMENT

xxxxxxx
La saison 2014 est sans aucun doute la saison la plus réussie de la carrière de Julien Benneteau. Après une demi-finale à Cincinnati et une finale à Kuala Lumpur en septembre (la 10e finale de sa carrière), il atteint son meilleur classement en simple en se hissant à la 25e place mondiale, mi-novembre. Deux semaines plus tôt, les résultats de son excellente saison aux côtés d’Edouard Roger-Vasselin le propulsaient à la 5e place mondiale en double. Après Guy Forget, Yannick Noah, Olivier Delaitre et Michael Llodra, il est donc le cinquième joueur français à entrer dans le top 5 du classement de double depuis le début de l’ère moderne.

xxxxxx
ET POUR LA SUITE ?

xxxxxxxx

© fr.sport.yahoo.com

© fr.sport.yahoo.com

Bien qu’il ait officiellement annoncé sa retraite, le Bresson n’a pas tout à fait rangé la raquette au placard. Appelé par Yannick Noah pour jouer la demi-finale de Coupe Davis le week-end prochain, Benneteau pourrait également être de la partie en fin de saison, dans le cas d’une éventuelle finale pour les Bleus. L’année prochaine, il prendra également les commandes de l’équipe français de Fed Cup, succédant à Yannick Noah dans le rôle de capitaine. Sa retraite sportive devrait également permettre au Français de passer plus de temps avec sa femme Karen et son fils Ayrton, trois ans. Un programme déjà bien rempli pour le jeune retraité.

xxxxxxx$

Alizée Villeroy

Alizée Villeroy

Étudiante en sciences qui s’est trompée de chemin, amoureuse du sport et du revers de Stan Wawrinka, qui l’a d’ailleurs rendu accro au tennis. Ne peut s’empêcher de commenter un match à voix haute même s’il se déroule à l’autre bout du monde.

Les derniers articles par Alizée Villeroy (tout voir)