[EDITO] NOUVELLES REGLES AU TENNIS !

Touchez pas à mon tennis ! Du 7 au 11 novembre avait lieu pour la première fois à Milan, la “NextGenFinals” le Master des moins de 21 ans. L’occasion pour l’ATP de tester des nouvelles règles qui pourraient débarquer sur le circuit.

Il faut savoir que ce tournoi est purement marketing, il sert juste à mettre en lumière les futures stars de la petite balle jaune afin de s’habituer aux nouveaux visages. Cela permettra de mieux digérer la retraite dans les années proches de Federer et Nadal. D’autant plus que dans ce tournoi aucun point au classement ATP est en jeu.

Parmi les nouvelles règles, il y a un compte à rebours numérique de 25 secondes entre chaque point, le “No let” si la balle touche le filet au service, le point continue et le coaching sur les courts. Ces nouvelles règles ne me dérangent pas car il faut que le tennis soit moins ennuyant et cela peut apporter du dynamisme mais les autres règles m’horripilent ! Cela va dénaturer le tennis. Plus d’avantage à 40 partout, le public pourra se déplacer pendant les points donc on va pouvoir sans souci déconcentrer les joueurs et inciter des joueurs comme Benoît Paire, qui porte bien son nom à casser des raquettes.

Les juges de lignes seront absents, seul l’arbitre de chaise sera présent avec un système électronique. Et la pire règle, ce sont des sets plus en 6 jeux mais en 4 jeux avec tie-break à 3 partout ! Chose inimaginable pour le fan de tennis que je suis !

Qu’on veuille rendre le tennis plus rapide d’accord, mais il y a des limites. A l’heure où les joueurs sont tous grands et ont une faculté à servir, cela va avantager les grands gabarits. Il suffira juste de bien servir pour gagner. L’absence des juges de lignes ? Un homme vaut mieux qu’une machine même s’il est important de conserver le hawk-eye qui permet de savoir si la balle est faute. Et puis cela ajoute de la tension et de la dramaturgie au match si le joueur n’est pas d’accord avec l’arbitre ou un juge de ligne, c’est ce qui fait la saveur du tennis. Concernant les sets en 4 jeux au lieu de 6, il est impossible qu’un joueur ait du temps pour se mettre dans son match aussi rapidement. Cela irait beaucoup trop vite. Et il y aurait peu de chance de remontada lorsqu’un adversaire mène 2 sets à 0. Regarder de quoi cette règle pourrait nous empêcher de voir…

Imaginer cette règle appliquée pour des matchs historiques. Par exemple, le  Mahut-Isner à Wimbledon au 1er tour, en 2010, match qui a duré 11h et qui s’est déroulé sur 3 jours avec un dernier set remporté par l’américain 70 jeux à 68 jeux. Plus le match durait, plus les gens étaient scotchés devant leur écran et le public présent là-bas venait en masse assister au match. Toujours à Wimbledon, certains considèrent la finale Federer-Nadal de 2008 comme le plus beau match de l’histoire remporté par l’espagnol 9 jeux à 7 au 5e set. Cette règle ne peut pas nous priver de tant d’émotion, de tant de suspens, de tant de tension qui font les ingrédients du tennis. Avec cette règle à l’époque, jamais il n’y aurait eu de film sur la rivalité entre Borg et Mcenroe.

En coupe Davis, c’est pareil les règles ne doivent pas changer ! Cette règle est bien pour les matchs exhibitions ou une compétition marketing juste pour s’amuser et ne pas se fatiguer pour la saison mais pas dans le cadre de tournoi officiel. On vit une époque en or avec le big four (Federer, Nadal, Djokovic, Murray et je rajoute même Wawrinka) alors heureusement que cette règle des sets en 4 jeux n’est pas d’actualité mais l’idée que certains organisateurs voudraient pour des tournois mettre cette règle en place existe. Surtout si un match dure longtemps, le public va rester plus captivé sur le match pour savoir le résultat et ceux sur place vont plus consommer. Il faut éradiquer cette règle de leur tête, sinon ils vont tuer le tennis. Le public n’attend qu’une chose… c’est de vibrer !

 

Valentin Delepaul

 

Valentin Delepaul

Valentin Delepaul

Diplômé en communication / Etudiant en Master 1 Journalisme à Lille / Passionné de Médias et de Tennis / "Le tennis est ma religion, Federer est mon Dieu" !
Valentin Delepaul

Les derniers articles par Valentin Delepaul (tout voir)