[TOPS & FLOPS] MONTE-CARLO

Le Masters 1000 de Monte-Carlo a officiellement lancé la saison sur terre battue et on a déjà hâte de voir ce que Madrid et Rome nous réservent. En attendant, retour sur cette semaine sur le Rocher.

xxxxxx

TOPS

xxxxxx

Nadal comme à la maison

xxxxx

© atpworldtour.com

© atpworldtour.com

On ne peut pas dire que ce soit une surprise. Comme l’année dernière, Rafael Nadal commence très fort la saison sur terre battue en remportant le Masters 1000 de Monte-Carlo, sans perdre un seul set. Sur la terre monégasque, l’Espagnol est un peu chez lui, puisqu’il vient de remporter son 11e titre. Il faut dire qu’à chacun de ses tours, il n’y a pas vraiment eu match, et malgré quelques petits soucis en coup droit lors de son match face à Dimitrov, Nadal s’est montré extrêmement précis et agressif tout au long de la semaine. Lors de la finale, c’est pourtant Nishikori qui a fait le break en premier, mais l’Espagnol a très vite corrigé le tir pour s’imposer et ainsi conserver sa place de numéro 1 mondial.

xxxxxxx

Gasquet VS A.Zverev, le match de la semaine ?

Après une demi-finale à Marrakech la semaine passée, Richard Gasquet a débarqué avec un niveau de jeu et une rage de vaincre qu’on ne lui connaissait plus. Il a éliminé coup sur coup Jérémy Chardy, Diego Schwartzman et Mischa Zverev pour se hisser, malgré la fatigue, en quart de finale. Là, il a affronté le cadet des frères Zverev, Sascha, dans un match d’anthologie de près de trois heures. Entre rallyes et volées de génie, on peut le dire : c’était un vrai match de terre battue, comme on les aime. Le faible nombre de premières balles (55% des deux côtés) a donné lieu à quelques échanges exaltants. Le match s’est finalement conclut sur une victoire de Zverev en trois sets, sur une balle de match à l’image du reste : splendide. Si Gasquet a déclaré que c’était dur de perdre ainsi, il a également admis qu’il avait pris beaucoup de plaisir sur le court, et on le comprend.

xxxxxxx

xxxxxxxxx

Du mieux chez Djokovic

xxxxxxxxx

© thenational.ae

© thenational.ae

Après une saison 2017 difficile, entre perte de motivation et blessures, Novak Djokovic semble enfin remis sur la bonne voie. Opéré du coude en début d’année, le Serbe a eu quelques difficultés à se relancer sur le circuit, notamment à cause de douleurs persistantes dues à l’opération. Mais bonne nouvelle : pour la première depuis de longs mois, « Nole » a pu jouer un tournoi sans douleur. Son coude semble donc enfin le laisser tranquille. Et bien qu’il reste encore des détails techniques à peaufiner, on peut espérer que Djokovic retrouvera bientôt son meilleur niveau. Quoiqu’il en soit, comme il l’a dit lui-même, sa passion pour le tennis reste intacte et c’est bien ce qui le pousse à continuer.

xxxxxxxxxx

FLOPS

xxxxxxxxx

Pouille n’y arrive pas en Masters 1000

xxxxxxx

© twitter.com/jeu_set_etmatch

© twitter.com/jeu_set_etmatch

Décidément, entre Lucas Pouille et les Masters 1000, le courant ne passe pas. Hormis deux demi-finales (Rome 2016 et Monte-Carlo 2017), le Français n’a jamais dépassé le troisième tour dans cette catégorie. A Indian Wells cette saison, Pouille s’est incliné face au 110e mondial, Yuki Bhambri, sorti des qualifications. Sur la terre monégasque, il a récidivé, s’inclinant face à Mischa Zverev, un joueur certes plus expérimenté, mais largement à sa portée. Le Nordiste était pourtant arrivé à Monaco en affichant clairement son envie d’aller loin dans le tournoi, mais ni le jeu, ni les jambes n’y étaient. Peut-être que face à son nouveau statut de leader français, le jeune Français se met un peu trop la pression, même s’il affirme le contraire. Quoiqu’il en soit, Lucas Pouille est attendu au tournant à Madrid.

xxxxx

La colère de Donaldson

Lors du premier tour, le match entre Albert Ramos-Vinolas et Jared Donaldson a donné lieu à une drôle de scène. Mené au score, l’Américain s’est violemment emporté contre l’arbitre de chaise après que celui-ci ait jugé un service de Ramos-Vinolas bon (alors qu’il sortait). Voyant que l’arbitre Arnaud Gabas restait sur sa position malgré tous ses efforts pour le convaincre, Donaldson s’est tout simplement mis à hurler sur l’arbitre, le traitant d’imbécile et réclamant même l’intervention du superviseur. Un comportement assez surprenant de la part du jeune joueur de 21 ans, quand on sait que le point était loin d’être décisif. A la fin du match, Donaldson a même refusé de serrer la main de Gabas.

xxxxxxx

xxxxxxxx

Alizée Villeroy

 

Alizée Villeroy

Étudiante en sciences qui s’est trompée de chemin, amoureuse du sport et du revers de Stan Wawrinka, qui l’a d’ailleurs rendu accro au tennis. Ne peut s’empêcher de commenter un match à voix haute même s’il se déroule à l’autre bout du monde.