[FOCUS SUR…] FEDERER ET NADAL, DES RIVAUX DE LEGENDE

438314282_104848[1207]

Depuis plus de 10 ans, la rivalité qui oppose Roger Federer et Rafael Nadal rythme le circuit ATP. Et malgré une fin de saison 2016 précoce pour les deux hommes, leurs retours sur les courts cette saison ont largement tenu leurs promesses. Retour sur la rivalité Fedal

xxxxxxxx

C’est en mars 2004, au Masters 1000 de Miami, qu’a lieu la première rencontre entre Roger Federer et Rafael Nadal. A ce moment, le Suisse vient de passer numéro 1 mondial pour la première fois de sa carrière, et son cadet, âgé de seulement 17 ans, participe à son 5e Masters 1000. Pourtant, à la surprise générale, c’est Nadal qui l’emporte en deux sets (6-3 6-3), grâce à une tenue au filet impeccable et un pourcentage très élevé de premières balles. L’année suivante, les deux joueurs s’affrontent à nouveau à Miami, mais cette fois-ci lors de la finale, qui se joue en cinq sets. Alors que Nadal domine clairement le jeu dans les deux premières manches, Federer parvient à retourner la situation grâce au tie-break du 3e set avant de remporte les deux suivants sans trop de difficulté. Quelques mois plus tard, on assiste à leur première opposition en Grand Chelem, à l’occasion de la demi-finale de Roland-Garros. Nadal, qui participe au tournoi pour la première fois, se défait du Suisse en 4 manches, atteignant ainsi sa première finale Porte d’Auteuil (et sa première victoire).

xxxxxxx

Le premier affrontement entre Nadal et Federer. © memosport.fr

Le premier affrontement entre Nadal et Federer. © memosport.fr

En 2006, les hostilités reprennent en finale du tournoi de Dubaï, où Federer s’incline pour la 3e fois face à son dauphin au classement. A Monte-Carlo, pour leur deuxième rencontre sur terre battue, c’est une nouvelle fois l’Espagnol qui s’impose. Puis à Rome, les deux joueurs jouent leur plus longue opposition, qui dure 5h05 et dont Nadal sort vainqueur, après avoir sauvé deux balles de match. Ils se retrouvent ensuite une nouvelle fois à Roland-Garros, cette fois en finale et à nouveau, c’est Nadal qui remporte la rencontre, ce qui empêche au passage Federer de réaliser le Grand Chelem. Mais si Nadal est le spécialiste de la terre battue, Federer est bien meilleur que son adversaire sur gazon. Il le prouve quelques semaines plus tard à Wimbledon, où il s’impose en finale face à Nadal, après avoir remporté le premier set 6-0. A la fin de la saison, les deux joueurs s’affrontent pour la première fois à la Masters Cup, lors de la demi-finale, et c’est Federer, bien plus à l’aise en salle que l’Espagnol, qui remporte la victoire. L’année suivante, après une nouvelle défaite sur terre à Monte-Carlo, Federer parvient enfin à inverser la tendance sur cette surface, à l’occasion du tournoi de Hambourg. Mais dès Roland-Garros, c’est Nadal qui reprend le contrôle, tout comme l’année d’après. Il s’impose même en 2008 dans le jardin de Federer au terme d’une des finales les plus mythiques du tournoi, qui n’a duré pas moins de 62 jeux. Peu après, à l’issue des Jeux Olympiques de Pékin, Nadal s’offre la première place mondiale, mettant fin au règne de Federer qui aura duré 237 semaines, un record. A ce moment-là, on peut le dire sans hésiter, c’est bien l’Espagnol qui a le dessus sur son adversaire, dans tous les domaines.

xxxxxxxx

La supériorité de Nadal se confirme la saison suivante. Pour la première fois, les deux joueurs s’affrontent à l’Open d’Australie, en finale, et c’est à nouveau Nadal qui s’impose, remportant une 3e finale de Grand Chelem consécutive face à son rival. Très touché mentalement par cette défaite, Federer remporte pourtant son premier match face à Nadal depuis 2007 lors du Masters 1000 de Monte-Carlo, face à un adversaire éprouvé physiquement par sa demi-finale. En fin d’année, après une saison exemplaire, le Suisse récupère sa place de numéro 1 mondial. En 2010, les deux hommes ne s’affrontent à aucun moment en Grand Chelem, ce qui n’empêche pas Nadal de redevenir à nouveau numéro 1 mondial. Mais à la fin de la saison, c’est Federer qui s’impose en finale de la Masters Cup. En 2011, Nadal remporte 3 de leurs 4 confrontations, à Miami, à Madrid et à Roland-Garros, puis Federer s’impose une nouvelle fois en Masters Cup, mais cette fois en match de poule, alors que Novak Djokovic est le nouveau numéro 1 mondial. L’année suivante, les deux joueurs ne s’affrontent qu’à deux reprises, remportant chacun un match (Nadal à l’Open d’Australie et Federer à Indian Wells, dans des conditions climatiques particulièrement difficiles), et Federer retrouve puis reperd sa place de numéro 1 mondial. Il faut ensuite attendre un an complet pour assister à une nouvelle confrontation entre les deux, à nouveau à Indian Wells et, chose inédite, au stade des quarts de finale. C’est Nadal qui s’impose, avant de réitérer à Rome. Les deux rivaux s’affrontent ensuite pour la première fois au Masters 1000 de Cincinnati, dans ce qui deviendra l’un de leurs plus beaux matches. La victoire de Nadal pourrait cependant être contestée, puisqu’alors que les deux joueurs se serrent la main, le Hawk Eye montre que la balle de match est faute. Il n’y aura pourtant aucune réclamation de la part de Federer. Pour leur cinquième rencontre aux Masters, Nadal, redevenu numéro 1 mondial, parvient enfin à l’emporter.

xxxxxx

Federer et Nadal à la Laver Cup. © lefigaro.fr

Federer et Nadal à la Laver Cup. © lefigaro.fr

La saison suivante, les deux joueurs ne s’affrontent qu’une seule fois, en demi-finale de l’Open d’Australie, dont Nadal ressort vainqueur. Il faut ensuite attendre octobre 2015 pour le revoir jouer l’un contre l’autre, lors du tournoi de Bâle : cette fois, c’est Federer qui remporte le match. L’année 2016 se révèle difficile pour les deux joueurs, qui sont contraints de mettre fin prématurément à leur saison. Ils ne s’affrontent pas cette année-là mais se retrouvent cependant lors de l’inauguration de l’académie de Nadal, en fin d’année, ce qui témoigne de leur grande amitié. A cette occasion, ils plaisantent tous deux sur le fait de ne pas être certain de rejouer un grand match. Pourtant, un mois plus tard, ils se retrouvent à nouveau face à face sur le court, en finale de l’Open d’Australie, dans une confrontation qui restera l’une des plus belles qu’on n’ait jamais vu, et dont Federer ressort vainqueur. Tout le reste de la saison, ils se partagent les titres du Grand Chelem (Nadal à Roland et l’US Open, Federer à Wimbledon) et finissent l’année numéros 1 (Nadal) et 2 (Federer) mondiaux, ce dont personne, pas même eux, n’auraient pu se douter un an plus tôt. On retiendra notamment ce double extraordinaire qu’ils ont joué côte à côte, lors de la première édition de la Laver Cup, en septembre.

xxxxxx

Ainsi, on compte un total de 38 oppositions entre Federer et Nadal, 15 pour le Suisse et 23 pour l’Espagnol. A noter également que jusqu’à présent, les deux rivaux ne se sont jamais affrontés à l’US Open. Peut-être à venir cette année ? Quoiqu’il en soit, on peut être sûr qu’ils nous offriront encore des matches incroyables dans les années à venir…

xxxxxxxxxx

xxxxxxx

Alizée Villeroy

Alizée Villeroy

Étudiante en sciences qui s’est trompée de chemin, amoureuse du sport et du revers de Stan Wawrinka, qui l’a d’ailleurs rendu accro au tennis. Ne peut s’empêcher de commenter un match à voix haute même s’il se déroule à l’autre bout du monde.