[EXCLU] FABRICE SANTORO, UNE RECONVERSION RÉUSSIE

L’ancien champion Fabrice Santoro nous a accordé une interview. Il se confie sur son rôle de consultant pour Bein Sports.

 

LPBJ : Comment êtes-vous devenu consultant ?

Fabrice Santoro : C’était un souhait. Avant même d’arrêter ma carrière, je savais que je voulais être consultant car j’avais envie de donner mon avis et un regard de l’extérieur. Pour moi, c’était une reconversion que j’avais en tête.

 

Quand vous étiez joueur, vous y pensiez déjà ?

Oui, en fin de carrière mais pas quand j’avais 18 ans.

 

Comment ce métier de consultant est-il perçu par les joueurs actuels ?

Bien, même s’ils ont un regard souvent critique car le joueur de manière générale est critique. Beaucoup de joueurs regardent Bein Sports, beaucoup de joueurs français regardent les matchs donc ils nous écoutent et comme je les connais bien et que j’ai beaucoup de copains, ils me donnent un peu leur avis.

 

En tant que consultant, quelles sont vos missions principales ?

Partager mon expérience, expliquer ce que je vois et ce que le public ne voit pas forcément. Le but est de transmettre une passion et valoriser mon sport.

 

Votre meilleur souvenir en tant que consultant ?

Même si j’étais en plateau, peut-être la 8e de Roger (Federer) à Wimbledon cette année. C’était un grand moment.

 

Votre pire souvenir ?

L’année dernière, quand on perd (France) la demi-finale de Coupe Davis contre la Croatie (défaite 3-2).

 

Quels sont vos projets pour la suite ?

Rester dans les médias car j’adore ça ! Je veux continuer à disputer des matchs exhibitions le plus longtemps possibles. Mon but est de rester actif car pour moi quand je suis très actif, je me sens vivre et j’ai donc besoin d’être actif. J’ai toujours mille projets, je regarde en permanence ce que l’on peut me proposer.

 

Un mot sur votre rôle de speaker à Roland Garros…

C’est une mission que j’adore ! Poser une question au joueur après la balle de match, c’est super. Et c’est une expérience très enrichissante !

 

Encore un immense merci à Fabrice Santoro pour ses réponses.

Propos recueillis par Valentin Delepaul et Mathieu Roger

Interview réalisée le 31/08/2017

© Bein Sports

Valentin Delepaul

Valentin Delepaul

Diplômé en communication / Etudiant en Master 1 Journalisme à Lille / Passionné de Médias et de Tennis / "Le tennis est ma religion, Federer est mon Dieu" !
Valentin Delepaul

Les derniers articles par Valentin Delepaul (tout voir)