[TENNIS INSIDE] UN JOUR A ROLAND, EPISODE 3

Samedi 3 juin, 7e jour des Internationaux de France et pour moi, deuxième jour porte d’Auteuil. Aujourd’hui, je suis sur les courts annexes avec mon frère et un ami à lui. Autant dire qu’il va falloir se battre pour les places ! On décide donc de lever l’ancre à 9h30, pour une arrivée au stade de Roland-Garros vers 10h30. Le temps de passer le contrôle, nous voilà sur le court numéro 3, qu’on a choisi pour passer la journée. Le temps est frais pour le moment, et on redoute des averses…

Suarez Navarro (devant) a pris le meilleur de Vesnina (au fond).

Suarez Navarro (devant) a pris le meilleur de Vesnina (au fond).

On commence avec un duel féminin, opposant Carla Suarez Navarro à Elena Vesnina. La Russe est favorite, mais l’Espagnole se montre beaucoup plus présente et agressive sur le court, et c’est finalement elle qui s’impose en un peu moins de deux heures de jeu, 6-4 6-4. Vesnina quitte le court, l’air un peu dépitée, tandis que Suarez prend le temps de saluer le public et de signer des autographes aux fans qui lui demandent, avant de rentrer aux vestiaires sous les applaudissements fournis des spectateurs. Je profite de la pause pour jeter un coup d’œil sur le court numéro 2, qu’on peut apercevoir depuis le haut des gradins. C’est Kyle Edmund, le jeune espoir britannique, qui semble avoir pris l’avantage (on apprendra ensuite que le match a duré presque 4h et que c’est finalement Kevin Anderson qui l’a emporté). Il est déjà près de 13h et la faim commence à se faire sentir. Mais avec l’énorme file d’attente qu’on aperçoit au-dehors, il est hors de question de quitter le court.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On espère qu’une chose, c’est que le prochain match soit si passionnant qu’il nous fasse oublier notre faim ! Autant le dire maintenant, on a été assez déçus de ce côté-là. Le match suivant oppose Fernando Verdasco à Pablo Cuevas. Une affiche qui aurait dû être intéressante, mais dès le début, Verdasco prend les commandes du match et ne les lâche plus. Quant à Cuevas, il semble beaucoup plus éteint que d’habitude et a perdu la combativité qu’on lui connaît. Et pourtant, le public, qui voulait évidemment voir du beau jeu, n’a pas cessé de l’encourager, démarrant même une ola ! L’Uruguayen s’incline en trois manches sèches, 6-2 6-1 6-3. Les deux joueurs sont raccompagnés par les applaudissements du public, malgré la déception d’un match avec si peu de suspens, même si Verdasco nous a offert quelques beaux points !

xxxxxxxxxxxxx

Face à Verdasco, Cuevas était bien loin de son meilleur niveau...

Face à Verdasco, Cuevas était bien loin de son meilleur niveau…

Mais passons aux choses sérieuses ! Alors que mon frère et son ami restent sur le numéro 3 pour voir un match de double, je décide d’aller me chercher à manger avant de me trouver une place pour voir le match Wawrinka-Fognini sur l’écran géant. Parce que non, il est hors de question que je manque un match de Stan alors que je me trouve dans le stade ! Une fois mon sandwich acheté, je m’installe donc sur un banc devant le court Suzanne-Lenglen où le double écran me permet de voir à la fois le match Wawrinka-Fognini et la fin de Murray-Del Potro. Une fin qui est d’ailleurs décevante puisque Del Potro, après avoir livré une magnifique bataille dans le 1e set et obtenu plusieurs balles de set non converties, s’incline en 3 manches. J’avoue, et vu l’ambiance du Chatrier, je pense que je n’étais pas la seule, que j’aurai préféré que l’Argentin sorte le numéro 1 mondial afin d’aller plus loin dans le tournoi. Mais revenons à Wawrinka. Après s’être fait breaker à deux reprises et m’avoir bien fait stresser (Stan, pense à mon cœur, bon sang !), le Suisse prend le jeu à son compte et remporte la première manche au tie-break, puis déroule dans le reste du match face à un Fognini qui a perdu toutes ses solutions. « Stan The Man » remporte le match en moins de 2h, 7-6[2] 6-0 6-2, et soulagée, je peux me reporter sur le match franco-français entre Richard Gasquet et Gaël Monfils.

xxxxxxxx

Dans les allées de Roland-Garros, c'est un spectacle d'un tout autre genre qui nous attend !

Dans les allées de Roland-Garros, c’est un spectacle d’un tout autre genre qui nous attend !

Mais ça ne dure pas longtemps, puisqu’après seulement quelques minutes, la pluie se met à tomber et le match est interrompu. Je reste un moment sur le banc, abritée sous mon parapluie (que j’ai très bien fait d’emporter !), en espérant que la pluie va s’arrêter et que le match reprendra. Au bout d’une dizaine de minutes, je décide de rejoindre mon frère et son ami, qui sont en train de prendre un café, et on en vient à la conclusion de loin de s’arrêter, la pluie risque de continuer à tomber encore longtemps et que les matches ne reprendront sûrement pas avant demain. Il n’est que 17h, pourtant on décide de rentrer. Et on a bien fait, parce qu’en effet, le reste des matches a été décalé au dimanche ! J’ai malgré tout passé une très bonne journée et j’ai pu constater que parfois, l’ambiance est encore meilleure sur les petits courts !

xxxxxxx

Alizée Villeroy

Alizée Villeroy

Étudiante en sciences qui s’est trompée de chemin, amoureuse du sport et du revers de Stan Wawrinka, qui l’a d’ailleurs rendu accro au tennis. Ne peut s’empêcher de commenter un match à voix haute même s’il se déroule à l’autre bout du monde.

Les derniers articles par Alizée Villeroy (tout voir)