[TOPS & FLOPS] SEMAINE 9

Comme toujours, cette semaine nous a apporté son lot de surprises, de déceptions et de points spectaculaires. Voici le tops & flops de la semaine !

TOPS

 

Querrey s’offre Nadal en finale d’Acapulco. © lequipe.fr

Sam Querrey sort le grand jeu

Cela faisait un bout de temps qu’on n’avait pas vu l’Américain sur le devant de la scène, mais cette semaine, il était bel et bien là. Après avoir écarté l’espoir britannique Kyle Edmund, Querrey a battu David Goffin, puis Dominic Thiem, tête de série numéro 4, avant de s’offrir Nick Kyrgios, tombeur de Djokovic, en demi-finale. L’Américain s’est alors retrouvé face à Rafael Nadal en finale, ce qui n’a pas eu l’air de l’inquiéter plus que ça. Serein, Querrey a remporté le match en deux sets, malgré les efforts de Nadal pour accrocher un tie-break dans le deuxième. De quoi conclure en beauté une semaine splendide de la part du nouveau 40e mondial.

 

Premier titre de l’année pour Murray

Après Doha et l’Open d’Australie, le numéro 1 mondial a joué son troisième tournoi de l’année à Dubaï, et ça lui a plutôt bien réussi. Même si on peine à retrouver le Murray infatigable qu’on a connu à la fin de l’année dernière, l’Ecossais s’est tout de même offert plusieurs belles victoires, notamment contre Lucas Pouille, puis contre Fernando Verdasco en finale. Murray remporte ainsi son premier trophée de l’année, ne cédant qu’un seul set de tout le tournoi, face à Kohlschreiber.

 

Verdasco s’est incliné face à Murray à Dubaï. © dailymail.co.uk

 

Verdasco s’offre un beau parcours

L’Espagnol a surpris cette semaine. Après une saison 2016 en demi-teinte, il n’avait pas non plus brillé lors des premiers tournois de l’année, stoppé à Doha et à l’Open d’Australie par Novak Djokovic, puis à Montpellier par Medvedev et à Rotterdam par Klizan au premier tour. Mais cette semaine a changé la donne. Verdasco a d’abord écarté Seppi en seizième, puis Bautista-Agut, avant de s’offrir Gaël Monfils en deux sets bien réglés, puis Robin Haase. Ce n’est que face à Andy Murray que l’Espagnol commencera à trembler pour finalement s’incliner en deux sets malgré en break d’entrée. Il a pourtant réalisé sa meilleure semaine depuis longtemps.

 

FLOPS

 

Les Suisses chutent à Dubaï

Tous deux absents du circuit depuis l’Open d’Australie, Stan Wawrinka et Roger Federer étaient attendus au tournant. Mais ni l’un ni l’autre ne se sont montrés à la hauteur des espérances. Dès le premier tour, Stan nous a fait du Wawrinka en réalisant trois premiers jeux parfaits, avant de se relâcher complètement et d’enchaîner les fautes directes. Dans l’autre partie de tableau, Federer semblait mieux parti. Il a écarté Benoit Paire en moins d’une heure de jeu au premier tour, avant de s’incliner face au 116e mondial Evgeny Donskoy, à la surprise générale. On retrouvera maintenant les Suisses à Indian Wells.

 

Déception pour Berdych

Wawrinka et Federer ne sont pas les seuls à nous avoir déçu à Dubaï. Tomas Berdych fait aussi partie des nommés. Pour son premier tour, le Tchèque était opposé à son compatriote, Lukas Rosol. Si on s’attendait à un match plutôt facile pour le 14e mondial, il a été encore plus facile que prévu puisque Rosol, mené 1 set à 0 a déclaré forfait au début de la deuxième manche. Mais les huitièmes de finale ne se sont pas passées comme prévues. Alors qu’il avait remporté le premier set, Berdych s’est incliné face à Robin Haase, tombeur de Denis Istomin.

 

La pluie s’est invité sur le court central de Sao Paulo, dimanche. © aficioncentral.com

 

La pluie perturbe les plans de Ramos-Vinolas

Comme quoi il n’y a pas qu’à Roland-Garros qu’elle perturbe le programme. A Sao Paulo, la pluie s’est invité en ce jour de finale, alors qu’Albert Ramos-Vinolas n’était plus qu’à quelques jeux du titre. L’Espagnol a remporté le premier set au tie-break. On en était à trois jeux partout dans la deuxième manche quand la pluie s’est mise à tomber sans interruption, si bien que la fin du match a finalement dû être reportée au lendemain. Résultat : on ne connait toujours pas le vainqueur du tournoi de Sao Paulo. Les joueurs devraient être de retour sur le court à 12h heure locale (16h heure française).

Alizée Villeroy

Alizée Villeroy

Étudiante en sciences qui s’est trompée de chemin, amoureuse du sport et du revers de Stan Wawrinka, qui l’a d’ailleurs rendu accro au tennis. Ne peut s’empêcher de commenter un match à voix haute même s’il se déroule à l’autre bout du monde.

Les derniers articles par Alizée Villeroy (tout voir)