[BNP PARIBAS MASTERS] TOPS & FLOPS

TOPS et FLOPS des BNP PARIBAS MASTERS

TOPS

 

Murray n°1 mondial

Si on nous l’avait dit il y a cinq mois, on ne l’aurait pas cru. A ce moment, Novak Djokovic dominait sans conteste le tennis masculin et pourtant c’est arrivé : grâce au déclin de son rival après Roland-Garros, Andy Murray a réduit progressivement l’écart entre eux pour finalement lui ravir la place tant convoitée de numéro un mondial. Un bel accomplissement pour l’Ecossais qui a désormais un nouvel objectif : conserver ce statut de leader le plus longtemps possible.

 

Herbert/Mahut, une équipe qui fonctionne

Une fois encore, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont prouvé leur efficacité sur le terrain. Respectivement numéro un et numéro deux mondiaux, les deux Français nous offrent ce qu’on avait plus eu depuis longtemps : de vraies chances dans les tournois de double. Pour cette édition de Bercy, ils se sont rendus jusqu’en finale en éliminant successivement les paires Klizan/Sousa, Lopez/Lopez et Bopanna/Nestor, avant de finalement se heurter à la redoutable équipe formée par Kontineen et Peers. Bien que déçus de voir s’envoler le titre, les Français s’estiment satisfaits de leur saison. Ils conservent toutes leurs chances pour les ATP World Tour Finals de Londres, dont ils seront les têtes de séries n°1.

 

Wawrinka recadre un secrétaire d’État

C’était mercredi, en deuxième rotation de la night session. Stan Wawrinka était au service et venait d’envoyer sa première dans le filet. A ce moment, au lieu de se replacer pour servir sa deuxième balle, le Suisse s’est retourné pour interpeller un spectateur du premier rang. « Ça te dérange pas qu’on joue un match ? Non mais sérieux, il est minuit, si t’as pas envie de voir, tu rentres ! ». Le fautif ? Le secrétaire d’État Jean-Vincent Placé, visiblement très dissipé ce soir-là. Applaudi par le public, Wawrinka a ensuite poursuivi son match, qu’il a finalement perdu en trois sets.

 

FLOPS

 

Murray n°1 sans jouer

La demi-finale Murray-Raonic aurait dû être un combat passionnant, d’une part parce qu’on aurait adoré voir l’Ecossais face au service surpuissant du Canadien, mais aussi parce qu’il s’agissait, pour Andy Murray, de la dernière étape à franchir dans sa longue bataille pour la place de numéro un mondial. Malheureusement, Raonic, touché à la cuisse, n’a pas pu jouer le match, préférant déclarer forfait, et c’est donc un Murray un peu frustré qui s’est présenté sur le Court Central pour un petit entraînement public.

 

Gasquet passé inaperçu

On le sait, les Français aiment jouer à la maison. L’ambiance, le public, les scores et annonces en français… Autant de choses qui réconfortent et encouragent un joueur. Pourtant, cette édition du tournoi de Bercy n’a pas réussi à Richard Gasquet, passé quasiment inaperçu. Qualifié d’office pour le deuxième tour grâce à son statut de tête de série, le Bitterois s’est fait éliminer dès son entrée en lice par l’Américain Jack Sock (6-2 3-6 7-5) après avoir sauvé une balle de match. Sock a lui poursuivi son chemin jusqu’en quarts, avant d’être battu par son copain John Isner.

 

Élimination surprise de Djokovic

Sa place de numéro un était pourtant en jeu dans ce tournoi, mais ça n’a pas suffi pour que le Serbe retrouve la motivation nécessaire pour présenter un jeu à la hauteur de sa tâche. Après un début de tournoi un peu faible malgré deux victoires face à Muller et Dimitrov, Novak Djokovic s’est fait écarter par Marin Cilic en quart de finale. « Nole » cède donc son trône à Andy Murray.

Alizée Villeroy

Alizée Villeroy

Étudiante en sciences qui s’est trompée de chemin, amoureuse du sport et du revers de Stan Wawrinka, qui l’a d’ailleurs rendu accro au tennis. Ne peut s’empêcher de commenter un match à voix haute même s’il se déroule à l’autre bout du monde.