Même l’été, le tennis n’est pas en vacances !

Wimbledon vient tout juste de refermer ses portes mais le tennis ne s’arrête pas pour autant… Si les cadors du circuits se reposent afin de préparer la tournée nord-américaine qui sera la rampe de lancement vers l’US Open, d’autres joueurs sont tout de même sur le court pour glaner quelques précieux points au classement ATP.

 

Newport prolonge le plaisir sur gazon. © Hall of Fame Tennis Championships

Newport prolonge le plaisir sur gazon. © Hall of Fame Tennis Championships

 

Comme nous, vous êtes victime d’une dépression post-Wimbledon ? On a un petit remède pour vous !

 

Newport – ATP 250

 

Wimbledon, c’est fini… Mais Newport joue les prolongations sur gazon ! Lleyton Hewitt ne s’en plaindra pas. Après deux échecs consécutifs en finale du tournoi américain, « Rusty » est enfin parvenu à s’imposer dans le Rhode Island au terme d’une belle bagarre face au géant croate Ivo Karlovic. Avant de rallier sa troisième finale d’affilée à Newport, l’infatigable Hewitt a été contraint de batailler lors de son entrée en lice contre l’Américain Ryan Harrison. Après cette petite frayeur, l’Australien n’a eu aucun mal pour écarter le qualifié croate Ante Pavic au tour suivant en s’imposant assez sèchement 6/2 – 6/2. Pour rejoindre le dernier carré, il n’a pas tremblé face à l’Américain Steve Johnson avec une victoire tranquille 6/4 – 6/4. Sur la route de son titre, il n’a laissé aucune chance à Jack Sock en balayant ce dernier 6/1 – 6/2. En finale, ce fut une autre histoire. Dans un duel de trentenaires, Lleyton Hewitt (33 ans) et Ivo Karlovic (35 ans) se sont livrés une grosse bataille longue de 2h30. Face au très puissant serveur croate, l’Australien n’a pas réussi à conclure la rencontre rapidement alors qu’il servait pour le match dans la deuxième manche avant de rater deux balles de match sur le service adverse. Poussé par Ivo Karlovic dans un troisième set de tous les dangers, Lleyton Hewitt a finalement pris le dessus en s’imposant au jeu décisif.

Avec cette victoire sur le gazon de Newport, l’Australien remporte le 30ème titre de sa carrière, son deuxième cette année après celui obtenu à Brisbane en janvier aux dépens de Roger Federer. Cerise sur le gâteau, Lleyton Hewitt s’est également offert le titre en double avec son compatriote Chris Guccione. C’est la première fois de sa carrière que l’Australien remporte le simple et le double dans le même tournoi. Un joli doublé pour faire le plein de confiance avant le grand été américain en août.

 

Lleyton Hewitt lève les bras au ciel après sa victoire. © Hall of Fame Tennis Championships

Lleyton Hewitt lève les bras au ciel après sa victoire. © Hall of Fame Tennis Championships

 

Stuttgart – ATP 250

 

Roberto Bautista Agut poursuit sa belle ascension au classement ATP. 73ème mondial au début de l’année, il pointe désormais à la 18ème place. C’est la première fois de sa carrière qu’il intègre le Top 20. Un mois après son tout premier titre sur le gazon de Rosmalen, l’Espagnol de 26 ans a remis ça sur la terre battue de Stuttgart. Après deux premiers matches compliqués contre Louk Sorensen puis Guillermo García-López, il a déroulé face à Fabio Fognini, tenant du titre, pour s’offrir une place en finale. Dans cette dernière, il était opposé à Lukas Rosol. Face au puissant service du Tchèque, Roberto Bautista Agut a été un peu bousculé. Mais l’Espagnol a su profiter de l’imprécision de son adversaire pour s’adjuger le deuxième titre de sa carrière. En gagnant sur deux surfaces différentes cette année, le nouveau membre du Top 20 peut nourrir de belles ambitions dans l’optique de l’US Open.

 

Roberto Bautista Agut explose de joie après son succès face à Lukas Rosol. © Mercedes Cup

Roberto Bautista Agut explose de joie après son succès face à Lukas Rosol. © Mercedes Cup

 

Bastad – ATP 250

 

La grosse surprise de la semaine est venue de Suède. Première finale et premier titre ATP pour Pablo Cuevas ! L’Uruguayen a réalisé une semaine parfaite sur la terre battue de Bastad. Et pour cause… Le très surprenant vainqueur s’est payé le scalp de Jérémy Chardy au début du tournoi et même celui de Fernando Verdasco à l’occasion des demi-finales. Rien que ça ! Seulement 111ème mondial à 28 ans, Pablo Cuevas est un exemple de persévérance et d’abnégation. De toute façon, l’âge est juste un nombre, n’est-ce pas ? Un Suisse de 32 ans l’a prouvé il y a quelques jours… Sur la lancée de ses exploits accomplis au cours de la semaine, l’Uruguayen a facilement dominé le Portugais João Sousa, 40ème mondial, en finale avec une victoire 6/2 – 6/1. Grâce à ce succès inattendu, Pablo Cuevas fait un sacré bond au classement ATP puisqu’il grimpe de 50 places ! 111ème mondial avant le tournoi, le voici désormais à la 61ème place. Sauf immense catastrophe, il devrait décrocher sa place pour l’US Open. Une belle récompense à 28 ans. No pain, no gain.

 

Pablo Cuevas a le sourire au moment de soulever le trophée. © Skistar Swedish Open

Pablo Cuevas a le sourire au moment de soulever le trophée. © Skistar Swedish Open

 

Pendant que l’élite du tennis mondial continue de se reposer, la planète tennis ne s’arrête pas… Hambourg et Bogota sont au programme cette semaine !

Maxence Fabrion

Maxence Fabrion

Rédacteur chez La Petite Balle Jaune
Journaliste en formation. Drogué au sport. Inconditionnel de la petite balle jaune. A eu la chance de grandir avec les coups légendaires et les exploits homériques de Roger Federer. Objectif mais pas trop. Envie de voyager aux quatre coins du globe.
Maxence Fabrion